Quels sont les effets de la CoQ10 sur le vieillissement de vos cellules ?

La coenzyme Q10 est une substance dont la composition moléculaire fait penser à une vitamine liposoluble. Cet antioxydant possède de nombreux avantages parmi lesquels une capacité innée à protéger votre système cardiaque. Mais les effets de la CoQ10 sont bien plus importants encore puisqu’elle est responsable de la respiration de vos cellules.

Le rôle de la coenzyme Q10 : permettre la transformation les aliments en énergie

La coenzyme Q10, si elle est souvent apparentée à une vitamine, est en fait un lipide sur le plan chimique. Elle est présente dans le cœur, l’estomac, le cerveau, mais aussi dans les tissus de foie, des reins, de la prostate ou encore dans les muqueuses gingivales. C’est d’ailleurs pour cela qu’elle porte le nom d’ubiquinone, mot possédant la même étymologie que le terme ubiquité qui signifie omniprésence. Elle possède un rôle primordial dans un processus cellulaire nommé chaîne respiratoire en biochimie. Elle intervient dans la mitochondrie, un organite présent dans les cellules, en induisant une réaction chimique qui libère de l’énergie. La coenzyme Q10 transforme les électrons pour former de l’ubiquinol Q10H2, un composé liposoluble qui diffuse dans la membrane lipidique de la mitochondrie puis dans l’espace inter membranaire jusqu’au cytochrome C qui catalyse la réaction. Nos cellules synthétisent elles même la coenzyme Q10 c’est pourquoi elle n’est pas considérée comme essentielle. Cependant, la production de CoQ10 dans le corps diminue avec l’âge et est quasiment nulle une fois atteints 50 ans. Tous les vertébrés y compris l’homme fabriquent de la coenzyme Q10 l’exception des rongeurs qui fabrique une autre coenzyme, la Q9.

 Pourquoi dit-on que la coenzyme Q10 est un antioxydant ?

Lorsque vous absorbez de la coenzyme Q10, elle est d’abord captée par les reins, la rate puis le foie. Celui-ci transfère la CoQ10 aux VLDL ce qui induit une élévation du taux plasmatique dans les 24 heures qui suivent l’absorption. Elle est ensuite dirigée jusqu’au cœur et au cerveau ce qui explique les nombreux bénéfices de l’ubiquinone sur les maladies cardiovasculaires et neurologiques. On la retrouve également dans les cellules sanguines où elle joue un rôle de protection augmentant la résistance des globules rouges.

La coenzyme Q10 empêche certains mécanismes oxydatifs, elle est donc considérée comme un anti oxydant ou anti radicaux libres. Il s’agit d’une molécule très efficace qui retarde durablement les effets du vieillissement. Elle est élégamment utilisée à des fins médicales pour préserver la santé cardiovasculaire ou en cas d’hypertension. Elle est employée pour ces propriétés anti-âge dans nombre de crèmes et cosmétiques principalement dans un but protecteur et de prévention contre les rides.

Coenzyme Q10 et statines, une combinaison indispensable

La synthèse de la coenzyme Q10 est contrôlée par la HMG CoA réductase, une enzyme ayant pour rôle de catalyser les réactions d’oxydoréduction. Cette enzyme joue un rôle primordial dans la biosynthèse du cholestérol. Les statines sont des molécules employées dans le traitement de l’hypercholestérolémie. Leur rôle est d’inhiber l’HMG-CoA réductase pour limiter la synthèse de cholestérol. Mais l’action des statines entraine également une baisse importante de la production de coenzyme Q10. Plus grave encore, elle entraîne une modification du rapport LDL cholestérol CoQ10 dont on sait que le déséquilibre induit certaines cardiopathies. La prise de statines seules entraine donc un risque de problèmes cardiovasculaires si elle n’est pas complétée avec une prise journalière de coenzyme Q10, afin de retrouver une concentration normale et un rapport équilibré.

En cas de traitement à base de statines, plus de 20 % des patients se plaignent de douleurs musculaires. Un groupe de recherche attribue ces douleurs à une baisse de la coenzyme Q10 dans l’organisme. La CoQ10 aurait donc un rôle et permettrait de contrer ses douleurs. Les effets de la CoQ10 pour soulager les douleurs musculaires ne s’arrêtent pas aux patients sous statines. Quelle que soit l’origine de la douleur, la CoQ10 permet de la limiter voire de la supprimer totalement.

La coenzyme Q10 pour traiter les maladies vasculaires et cardiaques, quels avantages ?

La coenzyme Q10 est largement utilisée, en Europe et au Japon notamment, en complément aux traitements de l’insuffisance cardiaque. De nombreuses recherches ont montré que les patients souffrant d’insuffisance cardiaque présentent également une carence grave en CoQ10. Plus la maladie est à un stade de gravité élevé et plus la carence est importante. La supplémentation en CoQ10 permet une nette amélioration des fonctions cardiaques dans leur ensemble. Elle augmente la fraction d’éjection (mesure du flux sanguin éjecté par le cœur), le périmètre de marche (distance maximale parcourue en marchant et sans essoufflement). Des études ont démontré que la CoQ10 diminuait de manière significative le nombre d’hospitalisations dues à des crises d’asthme pulmonaire ou d’arythmie. Une prise quotidienne de 100 à 200 mg de coenzyme Q10 améliore la capacité cardiaque Wmax, mesurée à l’aide d’un écho Doppler cardiaque.

Comme la coenzyme Q10 a une action conservatrice sur toute la fonction cardiaque, elle est recommandée si vous devez subir une chirurgie cardiaque. Une supplémentation pendant 15 jours avant l’opération permet de limiter les risques dus à la chirurgie. Elle doit être poursuivie pendant au moins un mois pour une bonne récupération. Les études prouvent que les patients supplémentés en CoQ10 avaient une récupération courte et sans complication.

L’angine de poitrine ou crise d’angor est une maladie cardiaque handicapante. Là aussi, la CoQ10 peut s’avérer une aide utile pour les patients. Selon les études, la fréquence des crises peut être diminuée de près de 60 % grâce à une prise régulière de CoQ10. Elle permet de réduire la fréquence et l’intensité des crises, mais aussi de prévenir de l’arythmie ou d’un éventuel dysfonctionnement ventriculaire.

L’athérosclérose est maladie artérielle due au dépôt de corps gras à l’intérieur des vaisseaux sanguins. Le LDL cholestérol s’accumule jusqu’à l’obturation complète du vaisseau. La paroi vasculaire s’épaissit et se calcifie, empêchant la circulation du sang. L’organe irrigué par le vaisseau est privé d’oxygène ce qui entraine une ischémie pouvant conduire à une défaillance. La forme la plus grave d’ischémie est l’infarctus du myocarde. L’athérosclérose est due à un mécanisme oxydatif complexe empêchant la dégradation des lipoprotéines LDL. La Vitamine C, un antioxydant hydrosoluble, est la première dont le corps se sert pour lutter contre l’effet des radicaux libres. Une fois ses réserves dépensées, il va puiser la CoQ10 pour protéger le LDL du phénomène oxydatif. Une prise journalière de coenzyme Q10 permet de limiter la peroxydation en augmentant la résistance des LDL protégeant ainsi de l’athérosclérose. La CoQ10 est également un fluidifiant sanguin très efficace ce qui rend son utilisation utile à double titre dans ce type de pathologie.

Sportifs et coenzyme Q10, de nombreux avantages

La CoQ10 est un complément utilisé par les sportifs de haut niveau, notamment dans le domaine des arts martiaux, mais aussi de la course et du cross fit. Elle intervient au niveau cardiaque, protégeant le système cardiovasculaire, fluidifiant le sang et permettant donc de faciliter l’effort musculaire et cardiovasculaire. Les sportifs de fond utilisent la coenzyme Q10 pour améliorer leur performance. Elle permet également de lutter contre le stress oxydatif provoqué par des entrainements intensifs améliorant ainsi la récupération musculaire. Elle peut être utilisée avant une compétition pour augmenter la résistance et améliorer la fonction cardiaque. Pendant l’effort, elle protège efficacement les cellules et facilite l’effort. Après une compétition ou une phase d’entrainement intensive, elle facilite la récupération. La CoQ10 aide aussi à limiter les douleurs musculaires telles que les courbatures.

Utiliser la coenzyme Q10 pour diminuer la toxicité des traitements du cancer

Les traitements contre le cancer mettent le corps à rude épreuve. Les anthracycline notamment ont un effet toxique sur le cœur. Une supplémentation en coenzyme Q10 permettrait alors de préserver la fonction cardiaque. Des études sont en cours et tendraient à prouver qu’une prise quotidienne de CoQ10 limiterait l’atteinte cardiaque en contrant la toxicité du traitement. D’autres essais ont également montré que la prise d’Ubiquinone en complémentation au traitement classique ralentissait la progression de certaines tumeurs notamment celles du sein et réduisait la récurrence des mélanomes à 5 ans en combinaison avec l’interféron.

Les avantages de la coenzyme Q10 pour vivre mieux et plus longtemps

Si l’utilisation de la CoQ10 est recommandée dans le traitement de nombreuses maladies, elle est également bénéfique pour toute personne à partir de 35 ans et surtout après 50 ans. Lorsque la production de coenzyme Q10 n’est plus assurée par l’organisme, les signes de l’âge commencent immédiatement à se faire sentir : hypertension, diminution de la vue, diabète, problèmes vasculaires, mais aussi fatigue, douleurs musculaires, perte d’appétit ou problèmes de sommeils. Le rôle de coenzyme Q10 est de permettre à nos cellules de produire de l’énergie pour se défendre ou se régénérer. Le vieillissement et ses effets sont directement liés aux attaques des radicaux libres et au phénomène d’oxydation cellulaire. La CoQ10 intervient pour protéger les cellules du vieillissement grâce à son effet antioxydant. Elle permet de préserver le corps des maladies cardiaques et vasculaires, mais aussi du phénomène de dégénérescence neurologique et cérébral. Si l’ubiquinone ne semble pas avoir d’effet sur la durée de vie, elle en améliore très nettement la qualité. Grâce à elle, votre corps est en pleine santé et vous vous sentez plein d’énergie.

Coenzyme Q10 : les autres avantages

Si la vitamine B est largement utilisée pour traiter les patients hypertendus, l’usage de la coenzyme Q10 est moins connu. Elle offre cependant des avantages indéniables permettant d’abaisser la pression sanguine, de réguler les taux de glucose, d’insuline et de lipides dans le plasma et d’augmenter la concentration en HDL cholestérol, vitamines A, C et E. et bêta-carotène. Comme la CoQ10 a une action préservatrice sur le système cardiaque, elle diminue le risque d’hypertrophie cardiaque dû à l’hypertension et est efficace dans les cas de prolapsus de la valve mitrale.

L’ubiquinone est présente dans certaines muqueuses et notamment dans les gencives. Prise en dose régulière, elle montre donc une action dans le traitement des parodontopathies notamment la gingivite. Elle participe à la préservation de la flore buccale, limite la formation bactérienne et aide à reconstruire les tissus.

La coenzyme Q10 stimule la production d’immunoglobuline et de certains types de lymphocytes T. Son action augmente l’immunité notamment chez les patients immunodéprimés.

L’utilisation de la CoQ10 dans le traitement des maladies neurodégénératives telles que Parkinson ou la sclérose en plaques sont actuellement à l’étude.

La coenzyme Q10 a également un effet sur la fertilité. Elle permet d’améliorer la mobilité des spermatozoïdes et de diminuer le risque d’avortement spontané.

Où trouve-t-on la coenzyme Q10 ?

Votre corps fabrique de la CoQ10, mais pas toujours en quantité suffisante. Après 50 ans, l’organisme cesse même de la produire complètement. Pour maintenir un niveau plaquettaire suffisant, il faut donc apporter à votre corps une dose journalière de CoQ10 surtout si vous souffrez de pathologies cardiaques ou d’hypertension.

La coenzyme Q10 est présente dans l’alimentation. Avec 3 mg de coenzyme Q10 pour 100 g, le bœuf est l’aliment en contenant le plus. Il est suivi par le hareng avec 2.7 g et le poulet avec 1.6 g. Les noix, les graines et certaines huiles végétales comme l’huile de soja ou de colza sont également riches en CoQ10. Cependant, même en absorbant chaque jour ces aliments en quantité, l’apport reste loin d’être suffisant surtout après 50 ans ou en cas de pathologie cardiaque. Pour obtenir des doses de 100 mg/jour, le seul et unique moyen est la supplémentation.

Les compléments à base de coenzyme Q10 sont les seuls qui vous permettent d’absorber une quantité suffisante pour obtenir un réel effet sur votre santé. Auparavant issu du cœur de bœuf, la CoQ10 est aujourd’hui fabriquée à partir de betterave, de canne à sucre et de certaines levures. Elle entre dans la catégorie des compléments alimentaires, car elle est naturelle et ne peut être synthétisée. Elle se présente en poudre, en micro granulé ou sous forme de capsule d’huile. Les capsules sont les plus efficaces, car la CoQ10 est sous forme liposoluble, elle dispose donc d’une biodisponibilité renforcée.

Posologie de la coenzyme Q10 pour de réels avantages

Le taux de coenzyme Q10 se mesure dans le plasma. Pour faire augmenter ce taux, la dose minimale est de 30 mg de CoQ10 par jour. 100 à 200 mg de CoQ10 par jour permettent de multiplier ce taux par 2 au bout de quelques mois.

Si vous prenez des statines pour limiter votre production de cholestérol, il est primordial d’accompagner votre traitement d’une dose quotidienne de 90 mg de CoQ10. Cette quantité minimale viendra équilibrer le rapport LDL cholestérol coenzyme Q10, vous protégeant ainsi de nombreux risques cardiovasculaires.

Si vous souffrez d’hypertension, une dose de 225mg/jour permettra d’abaisser vos pressions diastolique et systolique, et de préserver votre cœur.

En cas d’insuffisance cardiaque, une dose de 100 à 200 mg par jour en complément de votre traitement médicamenteux permettra d’améliorer considérablement votre fonction cardiaque.

Si vous souffrez d’angines de poitrine, les études ont montré une amélioration globale et une diminution de la fréquence des crises avec une prise quotidienne de 150 mg de CoQ10.

Pour un effet protecteur contre l’athérosclérose, la dose recommandée peut aller jusqu’à 120mg/jour, mais 60 mg suffisent déjà à améliorer la fluidité sanguine.

Si vous allez subir une intervention à cœur ouvert, commencez à prendre 200 mg de CoQ10 par jour, 15 jours avant votre chirurgie pour un effet protecteur. Et, prolongez le traitement 30 jours après l’opération pour une récupération optimale.

Avant une compétition sportive, des doses massives de CoQ10, 300mg/jour pendant quelques semaines permettent d’améliorer la performance, mais aussi de limiter les traumatismes musculaires et de favoriser la récupération.

Dans tous les cas, la coenzyme Q10 est une substance active qui doit être prise en suivant certaines précautions. Pour éviter les interactions avec votre traitement, demandez conseil à votre médecin.

Les avantages de la coenzyme Q10 en cosmétologie

La CoQ10 est largement utilisée en cosmétologie. Elle entre dans la composition de nombreuses crèmes, lotions et soins dermatologiques. Les avantages de l’ubiquinone pour la peau sont nombreux et ont largement fait leurs preuves. Tout d’abord elle offre une action protectrice contre les UV et le stress oxydatif qu’ils induisent, responsable du vieillissement prématuré de la peau. Ensuite, la CoQ10 est lipophile c’est-à-dire qu’elle est capable de passer les barrières naturelles de la peau et de pénétrer les couches profondes de l’épiderme. Combinée avec de la vitamine E, elle limite la dégradation du collagène aidant à conserver l’élasticité de la peau et réduisant même la profondeur des rides. La coenzyme Q10 apparait donc comme un actif anti-âge de premier choix. Elle limite la dégradation cellulaire et permet de retrouver un teint éclatant. Elle agit en profondeur pour lutter durablement contre les radicaux libres responsables du vieillissement. Elle restaure la barrière lipidique protectrice de l’épiderme et dynamise la régénération cellulaire pour une peau plus jeune plus longtemps.

CoQ10 : effets secondaires et interaction médicamenteuse

La CoQ10 possède peu d’effets secondaires cependant, comme toutes les substances actives, elle doit être prise avec précautions. Comme la structure de la coenzyme Q10 est proche de celle de la vitamine K, elle inhibe l’effet de certains anticoagulants de la famille des antivitamines K. Si vous êtes diabétique, la CoQ10 abaisse le taux de glucides. Il convient donc de surveiller votre tension et votre glycémie au démarrage du traitement. D’une façon générale, et pour éviter toute interaction avec votre traitement, il est recommandé de demander conseil à votre médecin. Chaque personne a un métabolisme différent et une sensibilité variable, il est donc préférable de débuter la supplémentation avec des doses faibles qui seront augmentées progressivement.