Complémentation, quand votre alimentation ne vous apporte pas les nutriments nécessaires

 

Complements alimentaires naturels

Alors que la consommation de compléments alimentaires a explosé dans l’hexagone ces dernières années, leur définition même semble difficile à comprendre. Composés de vitamines, de minéraux ou d’extraits de plantes, ces produits liés à la santé sont encadrés en Europe par une réglementation qui en précise les caractéristiques et en contrôle la distribution. La complémentation est un excellent moyen de lutter contre les carences en nutriments dues au mode vie moderne et à une alimentation qui ne cesse de s’appauvrir. Cependant il est important de comprendre que ces produits sont des substances actives qui, si elles sont efficaces utilisées dans de bonnes conditions, peuvent s’avérer dangereuses si leur provenance est douteuse ou qu’elles sont mal employées.

Que sont réellement les compléments alimentaires ? Le cadre réglementaire européen.

L’appellation complément alimentaire est définie par la directive 2002/46/CE relative aux compléments alimentaires contenant des vitamines et des minéraux. Elle a fixé un certain nombre d’exigences notamment concernant le dosage de vitamines et minéraux minimal et maximal, mais aussi quant à l’étiquetage des produits. Le règlement 1170/2009 du 30 novembre 2009 est un amendement à la directive de 2006. Il définit quant à lui la liste des substances minérales et vitaminiques autorisées.

Chaque substance fait l’objet d’une analyse complète par l’EFSA, European Free Safety Authority, qui autorise ou non sa mise sur le marché. Entre 2005 et 2009, l’EFSA a reçu 533 dossiers concernant des compléments alimentaires. 186 ont été retirées pendant l’instruction, et la moitié des autres ne présentaient pas de preuves suffisantes d’une quelconque efficacité. Enfin, 39 dossiers de ceux qui ont été rejetés présentaient des problèmes de sécurité. Le rôle de l’EFSA revêt donc une importance primordiale afin de vous garantir que les compléments que vous consommez ne présentent aucun risque.

 

Comment reconnaître les compléments alimentaires de qualité ?

Vous l’aurez compris, les compléments alimentaires ne sont pas tous égaux. Pour trouver un produit de qualité, vous devrez regarder en premier sa composition. Privilégiez les produits naturels ou d’origine naturelle et évitez les compléments bourrés d’excipients et autres conservateurs.

En second, la provenance du complément est également un gage de qualité. La France, mais aussi l’Allemagne ou la Belgique comptent de nombreux fabricants qui ont démontré leur savoir-faire. Les produits en provenance des États Unis ou d’autres pays hors UE ne sont pas contrôlés de la même manière. Ces produits ne répondant à aucune norme peuvent même s’avérer très dangereux pour la santé. Avec Internet, il est devenu facile de se procurer des substances venues des quatre coins du Monde. Cependant pour une utilisation sûre et sans risque, préférez un complément fabriqué en Europe.

Ensuite, la traçabilité des ingrédients est un critère primordial pour identifier un complément de qualité. Savoir d’où provient le produit que vous consommez vous permet de savoir comment il a été produit ou recueillit, ce qui peut également influer sur la qualité du produit final.

Enfin le sérieux du fabricant et son expertise sont également des indicateurs précieux quand il s’agit de vérifier la qualité d’un produit. Depuis combien de temps fabrique-t-il des produits de micronutrition ? Est-il entouré d’experts ? Fait-il appel à des laboratoires certifiés ? Ce sont autant de questions que vous devez vous poser avant d’acheter.

Les compléments vendus en pharmacie font l’objet d’un processus de vérification renforcé. Ils sont évalués par l’Agence française du Médicament qui s’assure de leur innocuité et de leur efficacité. En achetant vos produits dans une pharmacie, vous vous assurez donc de consommer un complément dont l’origine, la composition, la fabrication et l’efficacité ont été contrôlées.

compléments alimentaires
compléments naturels

Les compléments alimentaires sont-ils indispensables pour être en bonne santé ?

Le marché des compléments alimentaires est un marché en pleine croissance. Plus qu’un phénomène de mode, il s’agit d’une prise de conscience globale de la mauvaise santé générale de la population. La maladie prend sa source dans les carences, causées par une mauvaise nutrition, le stress, mais aussi le manque de nutriments contenus dans les aliments que nous mangeons. Même dans le cadre d’une alimentation équilibrée, notre vie moderne crée un certain nombre de carences que notre corps est incapable de combler.

La carence en fer est très fréquente chez les femmes. Elle cause fatigue, baisse de tonus musculaire, maux de tête et chutes de cheveux. Cependant même en consommant une grande quantité d’aliments riches en fer, la faible absorption du fer par l’organisme ne permet pas de combler le manque.

Le zinc est un oligo-élément essentiel qui a un rôle primordial sur les défenses immunitaires. Il est conseillé de consommer 12 mg de zinc au quotidien pour éviter la carence. Cependant, le zinc est contenu dans les huitres, les foies de porc et de veau ou la viande d’agneau, des aliments difficiles à consommer quotidiennement.

Coté vitamines, 25 % des femmes adultes souffrent d’une carence en vitamine A, 20 % en bêta carotène et plus de 10 % ne consomment pas suffisamment de vitamine C. Quant à la carence en vitamine D, c’est la plus répandue notamment dans les régions du nord de la France. Les carences en vitamine B1 et B6 sont également très fréquentes surtout chez les femmes adultes. Fatigue, stress, dépression, douleurs, perte de tonus, sont autant de symptômes d’une carence vitaminique. La consommation de fruits et légumes est bien sûr recommandée, mais en cas de manque important, l’alimentation seule ne peut apporter 100 % du besoin journalier.

Les compléments alimentaires apportent une solution, en comblant ses carences facilement, ils permettent d’éviter des problèmes de santé. Les vitamines et minéraux sont concentrés permettant de consommer de grande quantité de nutriments dans une simple gélule. Certaines formes de compléments alimentaires offrent une biodisponibilité renforcée, c’est le cas de la forme liposomale, qui permet un effet renforcé grâce à son action au cœur de vos cellules. Alors, même s’il est vrai que tous les nutriments sont présents dans les aliments, les compléments alimentaires garantissent un dosage quotidien idéal et permettent une prise facile. Ils sont les seuls à permettre de combler efficacement les carences afin d’éviter que ne surgissent des problèmes de santé. On peut donc dire qu’en cas de manque avéré, ils sont indispensables et d’ailleurs largement prescrits par les médecins.

Que contiennent vraiment les compléments alimentaires ?

Gélules, pastilles, poudres ou ampoules de liquide, les compléments alimentaires peuvent revêtir de nombreuses formes, mais que contiennent-ils vraiment ?

 

1. Des vitamines Notre alimentation est notre unique source d’apport en vitamines puisque celles-ci ne sont pas synthétisables par l’organisme à l’exception de la vitamine D. Dans les compléments alimentaires, vous trouverez principalement de la vitamine C et E, de la vitamine A ainsi que toute la série des vitamines B (B1, B2, B3, B5, B6, B9 et B12).

2. Des minéraux et oligo-éléments Le magnésium et le sélénium sont les oligo-éléments les plus représentés dans les produits de complémentation. Viennent ensuite le calcium, le chrome, le cuivre ou le fluor. Ces minéraux ont des effets multiples sur la peau, les articulations, mais aussi la fatigue ou le moral.

3. Des protéines, acides gras et acides aminés Du côté des acides gras, les omégas 3, 6 et 9 arrivent en tête des compléments indispensables. Ils proviennent le plus souvent d’huile de poisson et ont un effet sur le système cardiovasculaire et sur l’humeur. La créatine, un acide aminé connu pour améliorer les performances physiques, est également un micronutriment présent dans les compléments alimentaires.

4. Des extraits de plantes Les extraits de plantes entrent également dans la composition des compléments alimentaires, extrait de carotte pour le teint, d’artichaut ou de radis noir pour le foie, de guarana pour bruler les graisses, de thé vert pour drainer, ou de gingembre pour détoxifier.

5. Des excipients Les compléments alimentaires peuvent également comporter des excipients : conservateurs, arômes ou colorants. Chaque substance doit être clairement indiquée sur l’étiquette du produit.

Les fabricants de compléments alimentaires proposent aujourd’hui des formules regroupant plusieurs substances actives pour des effets combinés. Vitamine C et E associées au sélénium pour lutter contre le stress oxydatif, magnésium et vitamine B6 pour renforcer les défenses immunitaires, composé de YAM et de CIMICIFUGA pour lutter contre les effets de la ménopause, ces mélanges formulés pour répondre à un besoin précis offre un concentré d’efficacité.

Les compléments alimentaires, pas toujours naturels

Complément alimentaire ne signifie pas toujours produit naturel. Dans certains cas, la molécule présente dans le produit est synthétique c’est-à-dire qu’elle est produite à partir d’un processus chimique, elle n’est donc pas naturelle. Les substances actives, lorsqu’elles sont naturelles, sont plus facilement assimilées par l’organisme, on parle de la biodisponibilité des molécules. Concrètement, le corps humain reconnait plus facilement les substances naturelles et les utilise plus facilement. Cela signifie qu’un complément alimentaire dont les composés sont d’origine naturelle est mieux toléré par l’organisme et donc plus efficace.

Prenons pour exemple le cas de la vitamine C, disponible dans certains compléments alimentaires sous forme synthétique ou naturelle. Si la vitamine C synthétique semble au premier abord aussi efficace que celle provenant de l’acerola par exemple, dans la réalité les choses sont bien plus compliquées. La synthétisation de la vitamine C donne naissance à deux molécules différentes sous la forme d’acide L ascorbique et D-ascorbique. Alors que la première possède les mêmes caractéristiques que la vitamine C naturelle, la seconde n’est pas assimilable par l’organisme. En fonction du pourcentage de l’un ou de l’autre dans votre complément alimentaire, vous n’absorberez pas du tout la même quantité de vitamine C utilisable par votre corps.

D’une façon générale, choisir un complément alimentaire composé à partir d’ingrédients naturels vous garantit une meilleure qualité du produit, une absorption optimale et une efficacité renforcée. Le risque d’effets secondaires est également nettement diminué à l’exception des allergies.

 

  • Les compléments alimentaires peuvent-ils représenter un danger pour votre santé ?

    Face au boom des compléments alimentaires, certains tendent à dire que ceux-ci pourraient représenter un risque pour la santé. Dans la réalité, les compléments alimentaires ne présentent aucun risque s’ils sont de qualité, mais comme ils sont composés de substances actives, ils ne doivent pas être consommés n’importe comment. En effet, un extrait de plante peut s’avérer potentiellement dangereux s’il est pris en trop grande quantité. Son action peut être modifiée s’il est combiné à d’autres produits ou à des médicaments. Certaines substances sont contre indiquées si vous souffrez de certaines pathologies.

    Voici quelques exemples de produits naturels contre-indiqués en fonction de certaines pathologies : 1- Le bêta carotène, s’il semble anodin, augmente le risque de cancer chez les fumeurs. Il leur est donc déconseillé. On trouve du bêta carotène dans les compléments destinés à préparer la peau avant l’été pour bronzer. 2- Le soja est un phytoœstrogène, il est totalement contre indiqué si vous avez souffert d’un cancer du sein. On le trouve dans nombre de compléments alimentaires. 3- Le millepertuis, puissant antidépresseur naturel, diminue les effets de votre pilule contraceptive. 4- La réglisse indiquée en cas de gastrite chronique est interdite aux personnes cardiaques ou hypertendues, car elle contient de la glycyrrhizine, une substance qui fait augmenter la tension. Si vous êtes dans ce cas, vous devrez utiliser des extraits de réglisse déglycyrrhizinée ou DGL, c’est-à-dire débarrassée de sa glycyrrhizine.

    D’une manière générale, il convient de vous faire conseiller soit par un médecin soit par un spécialiste de la nutrition avant de prendre un complément alimentaire, quel qu’il soit. Vous ne devez en aucun cas en négliger leurs effets sur votre organisme, car ce sont des substances actives. Elles s’avèrent le plus souvent utiles et bénéfiques pour la santé, à condition d’être correctement employées. .

  • Des compléments alimentaires toujours plus efficaces, la révolution liposomale

    Vous avez pu découvrir récemment une nouvelle forme de compléments alimentaires dite liposomale. Cette nouvelle formulation a pour but de renforcer les effets des principes actifs contenus dans les compléments alimentaires. Le liposome permet en fait une action ciblée et une absorption idéale de la substance active par l’organisme.

    Pierre angulaire de la thérapie orthomoléculaire, le liposome est une vésicule lipidique qui sert à transporter le principe actif au cœur des cellules. Capable de pénétrer la membrane cellulaire et de résister aux attaques enzymatiques, le liposome protège la substance qu’il contient afin de la délivrer là où le corps en a vraiment besoin. Le créateur de la médecine Orthomoléculaire, Linus Pauling, était persuadé que les carences vitaminiques étaient la cause d’un grand nombre de désordres et de maladies. Son travail sur la Vitamine C, aujourd’hui disponible sous la forme liposomale, a donné naissance à cette nouvelle forme de médecine qu’il qualifiait lui-même de « biologiquement correcte », c’est-à-dire basée sur la biodisponibilité des principes naturels.

    Le liposome est aujourd’hui largement employé en cosmétique, mais aussi dans le domaine des compléments alimentaires. La forme liposomale, lorsqu’elle s’applique à la vitamine C ou à la curcumine par exemple, permet de formuler des compléments d’une grande efficacité. Comme il permet également de transporter enzymes, gènes et anticorps, le liposome fait l’objet de nombreuses recherches dans les domaines de la vaccination, du cancer ou de la thérapie génique.

    En matière de complémentation, la vitamine C est l’une des vitamines les plus employées. Sous la forme liposomale, elle est constituée d’ascorbates et de flavonoïdes, exactement comme celle contenue dans les fruits et légumes. Elle est globalement mieux tolérée par l’organisme et notamment au niveau intestinal et par conséquent mieux assimilée. Cette vitamine C de nouvelle génération possède une action anti radicaux libres renforcée et permet de combler efficacement les carences en vitamine C responsable de migraines, de douleurs osseuses voire de problèmes d’immunités.

  • Pourquoi certains produits de complémentation sont-ils beaucoup plus chers que d’autres ?

    Le prix d’un complément alimentaire est très variable. En fonction du dosage de principe actif qu’il contient, de sa qualité, de la provenance de ses composants, le prix des compléments peut varier du simple au triple. Il est donc primordial de vérifier quelques informations indispensables avant de comparer les prix. En Europe, les compléments alimentaires sont contrôlés et leur efficacité doit être prouvée, ce qui n’est pas le cas aux États Unis par exemple. Ce processus d’accréditation vous garantit la qualité du complément que vous souhaitez acheter.

    Concernant le dosage et la composition du produit, là aussi, seuls les produits vendus en Europe sont soumis à des contrôles et à une obligation d’étiquetage. Mais même parmi les produits européens vous devrez être vigilant à la quantité de principes actifs contenus si vous souhaitez comparer les prix objectivement. Dans certains cas le tarif semble moins cher, mais si le dosage est inférieur vous pourriez avoir à en consommer 3 fois plus pour une efficacité équivalente.

    Enfin, la provenance des substances actives et leur mode de fabrication peuvent également faire varier le prix de votre produit. Là encore, la traçabilité est obligatoire en Europe donc vous pouvez aisément trouver ces informations. Pour les produits venant d’autres pays hors CE, vous n’avez aucune garanti concernant leur formulation ni la provenance des éléments qui les composent.

    Les compléments alimentaires vendus en pharmacie font l’objet d’un contrôle supplémentaire par l’Agence Française du Médicament. Souvent plus cher que les produits disponibles en supermarché, ils sont les seuls à vous garantir efficacité et innocuité.

 

 

 

Compléments alimentaires