Menophyt Eliphe CA6 180 gélules

Menophyt, la solution naturelle

Menophyt du laboratoire Eliphe est un complément alimentaire composé de cimicifuga et de yam (pour le maintien de la force et de la santé des os et en cas de bouffées de chaleur, de fatigue, d’irritabilité).

Il s’adresse exclusivement aux femmes, au fil des mois, lors de deux facteurs perturbants, souvent cause de douleurs et d’inconfort physique et psychique : le syndrome prémenstruel et la ménopause.

Le syndrome pré-menstruel

Il concerne la période d’une dizaine de jours qui précède les règles, c’est-à-dire qu’il occupe un tiers de chaque mois de la vie d’une femme. Il est le plus souvent caractérisé par de la mauvaise humeur ou une certaine tristesse, des maux de tête, de la rétention d’eau, des seins douloureux, de la fatigue, une baisse de la libido…

Ces signes s’expriment avec plus ou moins d’intensité selon l’état général de la femme et la période concernée de sa vie, mais au fil du temps, ils finissent par créer des dégâts : de la graisse qui s’installe sur les hanches et les cuisses, donc une prise de poids, et bien d’autres...

La ménopause

Elle est précédée d’une période plus ou moins longue où les signes s’expriment discrètement, mais qui laisse l’impression que quelque chose ne va plus. Puis tout s’accélère : perturbation de l’humeur, coup de vieux, bouffées de chaleur, sommeil perturbé, fatigue chronique, problème osseux, cheveux plus clairsemés et poils sur le visage, sécheresse vaginale… autant d’inconforts et de perturbations qui peuvent durer de quelques mois à quelques années.

Le mécanisme hormonal

Le mécanisme hormonal qui provoque les règles est simple. Les œstrogènes, hormones de la fertilité et de la féminité, sont sécrétés par les ovaires la première semaine du cycle. Ce sont eux qui entretiennent les caractères sexuels de la femme et qui régulent l’ovulation. Douze jours après, c’est la progestérone qui est sécrétée durant la deuxième partie du cycle menstruel qu’elle sert à réguler.

Les deux hormones, œstrogène et progestérone, travaillent en symbiose.

Effets des œstrogènes :

  • Ils permettent l’afflux d’eau et de sodium mais peuvent, par excès, provoquer hypertension et rétention d’eau
  • Ils entraînent une hypoxie cellulaire
  • Ils s’opposent à l’action de la thyroïde
  • Ils favorisent la libération des histamines
  • Ils favorisent la coagulation du sang
  • Ils épaississent la bile
  • Ils causent une rétention de cuivre et une perte de zinc

S’ils ne sont pas contrecarrés par la progestérone :

  • Ils diminuent la libido
  • Ils favorisent d’autres problèmes de santé 

Effets de la progestérone :

  • Elle maintient la phase de sécrétion de l’endomètre
  • Elle aide à l’utilisation de la graisse
  • Elle facilite l’action de l’hormone thyroïdienne
  • Elle normalise la coagulation sanguine
  • Elle rétablit la libido
  • Elle normalise le sucre sanguin
  • Elle normalise le cuivre et le zinc
  • Elle assure une bonne oxygénation cellulaire
  • Elle stimule les ostéoblastes qui commandent l’ossification
  • Elle est nécessaire à la survie de l’embryon
  • Elle est précurseur de la production au niveau des surrénales

Or, depuis des dizaines d’années, la médecine affirme que ce sont les œstrogènes qui peuvent atténuer les symptômes menstruels et ceux de la ménopause… Pourtant, des études montrent que la perte osseuse, par exemple, ne se produit pas chez les femmes en manque d’œstrogènes mais bien chez celles en carence de progestérone. Pour être efficaces, les œstrogènes doivent, en effet, être compensés par des apports de progestérone naturelle, issue des légumes et des plantes de l’alimentation. Mais l’alimentation moderne s’est considérablement appauvrie et ne fournit plus aux femmes qui en ont besoin des quantités suffisantes de progestérone naturelle.

Des hormones moins efficaces

Les désagréments des règles aussi bien que ceux de la ménopause, ne sont pas une fatalité.

Depuis que la médecine s’intéresse au syndrome prémenstruel et à la ménopause, on propose aux femmes des hormones industrielles. Elles sont synthétiques et n’ont pas les propriétés des hormones naturelles de l’alimentation. Elles ne sont pas aussi efficaces et peuvent même comporter des inconvénients.

Formule à base de Wild Yam et de Cimicifuga

La composition de Menophyt assure un apport bénéfique et performant, lors des problèmes liés au syndrome prémenstruel et à la ménopause. Les deux composants principaux de ce complément sont :

- Le YAM, une plante grimpante à tubercules cultivée dans de nombreuses régions tropicales

- Le CIMICIFUGA, un arbre originaire du Canada.

(Attention, le cimicifuga (actée à grappes) n’est pas un arbre mais une plante vivace qui ne fait pas plus d’un mètre de haut.)

Les racines de ces deux plantes, renfermant respectivement des glucosides et des diosgénines, sont universellement reconnues pour leurs vertus qui permettent de limiter ou supprimer les désagréments liés au cycle menstruel et à la ménopause, et leur action régulatrice (pour le maintien de la force et de la santé des os et en cas de bouffées de chaleur, de fatigue, d’irritabilité).

Composition

Pour 1 gélule :

  • Cimicifuga extrait 62 mg
  • Yam extrait 188 mg
  • Autres ingrédients : stéréate de magnésium (anti-agglomérant), lithotamne, gélules origine poisson

Sans colorants ni conservateurs artificiels. Ne contient pas de gluten, produits laitiers, soja, levure, maïs.

Dosage journalier recommandé

3 gélules par jour.

Menophyt Eliphe CA6 180 gélules

29,90 €Prix

    Eliphe © 2020

    Créateur-concepteur de compléments alimentaires et cosmétiques naturels

    • Facebook